✨Ré-so-lu-tion✨ *titre à scander en prenant une pose héroïque*

Avertissement : article écrit du fond du cœur mais avec humour car trop de sérieux aurait cassé l’ambiance.


Pour continuer sur la lancée J’ai décidé de me regarder droit dans les yeux et d’accepter ce que je vois. Laissez-moi vous dire que ce n’était pas facile de se voir moralement/mentalement ! Est-ce qu’on peut trouver une tâche encore plus ardue ? J’ai le regret de dire oui. C’est comme le boss de fin de niveau, ça augmente en difficulté en même temps qu’en prise de conscience. Alors, de quoi s’agit-il ? Eh bien de se regarder physiquement cette fois-ci. Nous laisserons la sphère mentale en paix pour cet épisode afin de rester sur le plancher des vaches. Enfin, je vais parler pour ma pomme, le « nous » était stylistique. Mais si ça vous parle, je n’y peux rien mouhahaha !

Les seules fois où je me trouve mignonne et où voir ma tête en photo ne me déprime/répugne/fatigue pas sont rares. Plus exactement, toute la période avant l’adolescence est très agréable à voir. Je trouve que j’ai l’air pétillante et joyeuse. Je me trouve même super choupimimi à croquer. Sauf qu’à partir de la fin du collège ou dans ces eaux-là, la faute à la puberté et aux multiples désillusions, soit je tire la tronche, soit je souris exagérément (façon pub de dentifrice). Vous vous rappelez la fameuse absence de demi-mesure mentale ? C’est physique aussi.

Je tiens à préciser que j’ai écrit mon brouillon la nuit, une fois n’est pas coutume. Mon jugement est peut-être altéré par le manque de sommeil et l’humeur de chien que j’avais. C’était un de ces moments où je suis lasse de cet eczéma qui est revenu sur mon visage et comment dire, c’est un peu dur d’éviter de voir son visage dans la glace le matin. Une chose entraînant une autre, ça n’a pas fait de bien au peu de confiance en moi que j’avais.

Ce serait pourtant mentir de dire que ces idées sont récentes, non, désolée, elles ne datent pas d’hier. Et cette nuit-là (ou plutôt très tôt le matin du 4 janvier, à 2h précisément), j’avais envie d’écrire sur ce sujet. Comme quoi certaines idées arrivent à maturité toutes seules. Bref au lieu de tourner autour du pot : ça me soûle prodigieusement de reconnaître que je me soucie de mon apparence physique.

Je la joue souvent « relax, c’est ce qu’il y a l’intérieur qui compte » mais si je le dis sincèrement à d’autres, je ne le crois pas une seule seconde en ce qui me concerne. J’en ai marre de ne pas assumer ma tête. Je suis fatiguée de mon expression. Est-ce que je suis fanée ? Y’a de ça, aucun doute ! Et je parie que même si on me fait maquiller/coiffer par des grands spécialistes, mon expression restera sinistre ou bizarre. Je n’ai même pas envie de tout mettre sur le dos de l’eczéma (ce que j’ai commencé à faire un peu plus haut, oups).

On en arrive à ma résolution qui prend effet à partir de cette année. Oui, je n’aime pas dire « une résolution pour 2018 » il y a cette idée de date de péremption ou d’ultimatum qui est stressant. C’est une résolution à long terme que je prends ! Je veux apprendre à être bien dans ma peau. Eczéma ou pas, je veux irradier (ah non ça fait nucléaire) rayonner j’suis une lampe Ikea le bien-être.

Pour y parvenir, ce n’est (en principe) pas compliqué :

  1. Me concentrer sur le positif au lieu du négatif.
  2. Continuer à soigner et renforcer mon mental – pour rayonner, faut bien que l’intérieur soit propre non ?

P.S : Ne pas aimer sa propre apparence n’empêche pas d’aimer celle des autres, la nature est bien faite…

P.S 1 : Je devrai peut-être faire une expérience hors-corps pour m’apprécier ??

P.S 2 : J’ai osé partager certaines réflexions très personnelles et j’assume pas ma tête, où va le monde…


Pour finir, voici 3 articles de Fannys que j’aime relire quand je perds le nord :

10 réflexions sur “✨Ré-so-lu-tion✨ *titre à scander en prenant une pose héroïque*

  1. Alors on va conclure un pacte, d’accord ? On va se charger d’aimer ta propre apparence (et le fait de ne t’avoir jamais vue n’y change RIEN RIEN RIEN RIEN tu m’entends?!) le temps que tu parviennes à cette étape ! Et puis bah, non, tu n’as pas ton mot à redire.
    En tout cas merci pour cet article très sincère, ça me rappelle moi à une époque !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Raphaellakay Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.