Pochette surprise

Article écrit le 4 février donc bien évidemment, y’a eu encore plus de larmes le temps que je me décide à publier ça. Et j’ai accumulé assez de courage donc me voilà.

Excusez ce titre farceur, je ne vois pas quoi mettre sinon 🙂 Je m’installe un moment pour vous partager quelques nouvelles. Rien de grave, que de bonnes choses, ça compense bien les larmes des derniers jours.

Coming out

C’est abrupt mais faisons ça concis et clair : à moins que vous ne me suiviez sur Twitter, vous ne savez pas encore que je m’assume enfin telle que je suis/telle que je me sens (?). Le chemin a été long, rythmé par des modifications dans la bio de mon Twitter et par quantité de réflexions et de relecture d’articles, encore et encore pour bien me rendre compte de quelles étiquettes j’ai besoin.

Oui, j’ai besoin d’étiquettes, oui, j’ai besoin de nommer les choses pour exister. Je peux comprendre que ça ne puisse pas avoir de sens pour d’autres personnes. Moi-même avant je pensais que ça ne servait à rien tout ça donc je ne vais pas vous jeter la pierre.

Bref, je ne peux pas exister sans savoir qui je suis et ce que je ressens.

Du coup, voilà un résumé ci-dessous des termes dans lesquels je m’identifie. Je dis résumé car je suis encore en plein questionnement sur d’autres termes et ressentis et ça me regarde pour l’instant. Si vous ne comprenez pas ce que signifie certains termes, libre à vous de visiter le site La Vie en Queer et de vous éduquer.

Évidemment, si vous avez des questions je peux y répondre tant qu’on se met d’accord de se respecter lors des échanges, ok ? Aussi, je ne l’ai pas précisé dans le tweet mais j’écris en accordant au féminin car c’est une habitude mais ça ne veut rien dire.

Ordinateur qui foire

Je l’ai joué relax et détendue sur Twitter mais ça m’a fichu un retour de manivelle dégueulasse d’avoir perdu mon NaNoWriMo. Avoir perdu deux mois de sauvegarde et au passage presque la totalité de mon roman… *gros soupir* ouais ça m’a fait chier. Voilà.

En plus j’ai eu une période à vide, gros retour de l’humeur caca boudin, zéro espoir pour l’avenir, pleurs, pleurs, pleurs et sensation d’être un échec. Et c’est là que j’ai fini par craquer et reconnaître que, zut, mon histoire a disparu. Je n’ai même pas pu la faire lire à des proches alors que ça m’aurait encouragé d’avoir des retours.

Mais le positif dans tout ça (oui je persiste à voir du positif, ça aussi c’est une habitude chez moi) c’est que : 1) je sais que je rationalise à mort quand quelque chose ne va pas donc j’apprends à accepter mes émotions au lieu de les noyer dans une explication toute faite et logique 2) j’ai relu mes échanges avec mon thérapeute et j’ai même dû lui envoyer un mail car j’avais perdu le dernier fichier dans la sauvegarde foireuse.

Et il m’a demandé si ça avançait mon roman et… ouah… un petit mot comme ça m’a poussée hier à reprendre l’écriture. Belle transition pour le paragraphe suivant :

Apprenty est en route (ou pas)

Je recommence de zéro, j’avais pas la foi de reprendre à partir de mes 8 chapitres qui ont échappé au vortex. Aussi parce que j’ai décidé de me faire plus confiance et d’écrire de manière plus vraie, avec encore moins de censure qu’avant. Le NaNoWriMo m’avait bien décoincée donc je saisis l’occasion de l’ordinateur qui foire pour écrire vraiment un truc qui me plaît (encore plus) et pour me pousser à aller plus loin.

J’en suis à 2576 mots au bout de deux jours mais ça veut tout dire et rien dire en même temps. Juste que de noter mon total de mots et de le voir grossir petit à petit m’encourage, car je suis une créature ambitieuse et compétitive. YEAH. Je le reconnais enfin, j’aime la compétition et encore plus gagner. Pas au point de saboter les autres cela dit.

Note du 21 février : c’est pas demain la veille pour Apprenty, je me suis rendue compte que je ne prenais aucun plaisir avec ce que j’ai commencé comme j’ai pas de plan. Je n’abandonne pas pour autant, je vais mieux me préparer et bien sûr prendre du plaisir à écrire. Autrement ça sera une corvée… (oui, j’ai enfin compris que sans plan, je n’arrive à rien).

Je mets le nez dehors (un peu)

Mon nombre de sorties se compte sur les doigts d’une main mais c’est un progrès et pas des moindres ! En janvier je suis sortie de la maison 2 fois !! Après 1 an et quelques mois à rester bien au chaud, je me sens assez retapée physiquement et mentalement pour affronter l’extérieur.

Ce qui est drôle, c’est qu’il n’y a pas longtemps @rerambis sur Twitter m’a partagé la vidéo sur les hikikomoris (reportage de France 24) et l’article de mon amie Léna à propos de la fin de sa formation ont eu pas mal d’échos chez moi.

Eh oui, se couper de la société n’est pas l’apanage de ces Japonais et Japonaises – vous verrez dans les commentaires sous la vidéo du reportage que des gens en France vivent comme ça aussi (dont ma personne sinon j’en parlerai pas). Et tout comme mon amie, qui était assaillie par tout les stimuli sonores et visuels après sa retraite dans un lieu calme, j’ai observé avec beaucoup de curiosité le magasin, les gens, la rue… Je captais des sons auxquels je ne ferai pas attention si je sortais tous les jours.

J’ai trouvé super bizarre de voir les rayons déborder de produits inutiles à mes yeux. Mon cerveau a jugé très fort quantité de marques : « ouah, la belle merde industrielle qui rend les gens malades… après ils deviennent malades chroniques, se bourrent de médicaments et meurent dans des conditions déplorables. »

Sinon de sortir m’a permis de tester en situation réelle mon identité assumée. Après les courses, mon père et moi avons aidé une vieille dame à jeter la poubelle, elle n’avait pas de force pour soulever le lourd couvercle de la benne et encore moins pour balancer le sac. Au moment de nous remercier, l’un après l’autre, elle me dit « Merci jeune homme ? Jeune fille ? »

Je réponds spontanément « Peu importe, les deux me vont. » Elle insiste un peu car elle veut me remercier « correctement » et finit même par se tourner vers mon père en espérant qu’il lui dise ce qu’il en est. C’est mal connaître mon papa qui dit « c’est l’être humain qui compte ! » On se sépare avec des sourires et je me sens émue et toute joyeuse. Merci chère madame de m’avoir donné l’occasion de me rendre compte que oui, je suis bien à l’aise dans cette étiquette non-binaire.

2019 ?

On est déjà en février mais ça ne m’empêche pas de continuer à faire des résolutions pour cette année. Et même, j’en ferai toute l’année comme ça si je me rends compte que ça ne me correspond plus, no problemo ! Suffit d’en changer. Mes projets :

  • Être bienveillante avec moi-même
  • Apprendre à identifier et nommer mes émotions
  • Apprendre à cuisiner des repas basiques
  • Pratiquer la communication consciente et non violente (CNV)
  • Écrire un premier jet d’Apprenty
  • Sortir plus souvent notamment pour aider pour les courses
  • Continuer mes lectures sur le développement personnel
  • Continuer de me cultiver grâce aux podcasts
  • Reprendre la méditation quotidienne
  • Faire des squats pour me rappeler l’existence de certains muscles

Note du 21 février : je suis contente d’avoir sorti cet article de mes brouillons, ça me rappelle des choses positives quand je commence à ruminer méchamment. J’oublie trop souvent tout le chemin que j’ai parcouru déjà et par conséquent je me décourage. Je reprendrai bien une grande part de ce gratin de bienveillance que je vois là-bas, tiens…

12 réflexions sur “Pochette surprise

  1. Whao tant de choses en un article !
    Je suis toujours aussi heureuse d’en apprendre plus sur toi et, du coup, sur ton identité. Je connaissais déjà l’asexualité , par contre je ne connaissais pas le terme biromantique.

    Je suis désolée pour ton Nano ! La fameuse perte de donnée … je sais ce que c’est … Tellement de frustrations !! Mais tu arrives à gérer ça dit, moi je me lamenterai des jours durant … J’admire ta positivité. Pour ce qui dit de faire un plan, je n’arrête pas de me dire que c’est la solution et pourtant … la flemme m’habite ! Je souhaite une belle renaissance à ‘Apprenty’ tel un phœnix qui renaît de ses cendres !

    Merci pour ta citation 🙂 Je suis fière et contente pour toi. Ces nouvelles sorties ne sont que du positifs et permettent, effectivement, de voir les choses sous un autre angle, après tout ce temps ! J’adore la réaction de ton père face à cette dame, ainsi que ta réaction ! C’est super de se trouver, d’être confiante et en plus d’être soutenue par son entourage !

    Tes objectifs de 2019 sont très honorables et j’aime l’idée qu’ils soient ‘modulables’ en fonction des changements en court d’année. Je ne connais pas du tout ce que tu appelles CNV, ça a l’air intéressant.

    Laisse-moi une part de ton gratin de bienveillance, et je nous prépare une tasse de thé de confiance pour cette belle année qui commence !

    Aimé par 1 personne

    1. *sirote la tasse de thé de confiance en te répondant* 😉
      Merci pour tes commentaires ❤
      Justement, je me demande si je ne vais pas faire des articles plus courts, car j'ai tendance à mettre trop de thèmes dans un seul article et c'est un peu lourd XD (tu vois j'aurai eu plus de place pour expliquer le terme biromantique par exemple haha)

      Oh bah pour le plan, ça dépend de chaque personne, y'a beaucoup d'articles sur des blogs d'écriture justement qui liste les avantages et inconvénients ^^

      J'aime le fait qu'on puisse partager des réflexions similaires même si nos blogs n'ont pas le même contenu ^^ donc ça serait dommage de ne pas partager à d'autres tes super articles 🙂

      Pour la CNV c'est grâce au livre "Cessez d'être gentil, soyez vrai !" de Thomas d'Ansembourg que j'ai découvert ce concept !

      Aimé par 1 personne

  2. Bonne chance avec Apprenty ! Tu m’as tout à fait l’air dans le bon état d’esprit pour lui accorder une nouvelle chance. Quand on se sent pousser des ailes, en clamant haut et fort qui on est, par exemple, ou bien en repartant de zéro grâce à un article de ce genre, l’imagination se plaît à fleurir ! Coucher ses pensées par écrit chasse les mauvais nuages.
    Allez, oust la pluie !
    Qui a dit que les artistes devaient souffrir pour être productifs… quelle idée !

    Je suis également très heureuse pour toi. Tu as eu un retour si bienveillant et si touchant de la part de cette dame que cela me met du baume au cœur. Des échanges comme cela restent rares, mine de rien, et tu as dû te sentir comme si les planètes étaient tout à coup alignées !!

    Quant à tes muscles, MONTRE LEUR DE QUEL BOIS TU TE CHAUFFES

    J’ai moi-même pris du poids et avec les transports en commun j’ai perdu l’habitude de la marche. J’aimerais bien avoir un podomètre pour me motiver au quotidien…

    Allez, je t’envoie de bonnes ondes positives !!

    Aimé par 1 personne

    1. Haha merci beaucoup ❤ justement, je trouve ce cliché de l'artiste qui est créatif parce qu'il souffre tellement… cliché lol quand je souffre, j'ai envie de rien faire XD après il y a plusieurs parcours de vie différents ^^

      Même si je n'avais pas rencontré cette dame, j'ai déjà des personnes très bienveillantes qui m'entourent donc c'est génial (et tu en fais partie !)

      Eh bien pour l'instant j'ai encore rien fait niveau sport mais je me connais, un peu d'organisation et d'encouragement de moi-même à moi-même et je vais finir par lancer le processus XD

      En-dehors de l'alimentation, un bon sommeil ça peut aider aussi à réguler son poids ^^
      Hey c'est une bonne idée ça le podomètre ! C'est vrai que ça peut être très motivant, il doit y avoir des appli même sur téléphone, non ?

      Merciiii et de même pour toi 🙂

      J'aime

  3. Encore une découverte tardive de ton article mais je me devais de commenter 🙂 Enchantée de te rencontrer en image !
    Je suis très contente de mieux te connaître et ravie que tu aies franchi tant d’obstacles ! Félicitations, quelle force vitale, je suis admirative.

    Très belle rencontre et réaction de ton papa c ‘est réconfortant … ❤
    Je ne suis pas familière avec tous ces concepts ( aro / biro / asexualité) même si je les ai déjà entendus 🙂 c 'est l'occasion d'en savoir plus… et je tâcherai de me renseigner.

    A propos d'écriture : courage !! C'est tellement frustrant de perdre des données… Mais tu as la force de rebondir !
    Haut les coeurs, te voilà reparti-e pour un tour ! Même si Apprenty n'avance pas aussi bien que prévu (d'après ta note ajoutée), j'espère que tu le mèneras où tu le souhaites.
    Peut-être pour cette édition du NaNo 2019 ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.